LE FIGARO- Choisir son rosé les yeux fermés

Au très Saint-James, à Paris, le jardin abrite un signe des temps : un bar à rosé ouvert tout l’été. « Plutôt que de faire comme tous les hôtels un bar à champagne, on a eu envie de mettre en avant ce vin qui a désormais un vraie place dans le paysage viticole français » explique le sommelier de l’hôtel, Micaël Morais. Ici, à l’ombre des tonnelles, on déguste un verre du gourmand « La vigne en rose » du Domaine de Monteillet dans la vallée du Rhône, un sancerre du vigneron Pascal Jolivet ou un très chic provençal Château d’Esclans les yeux fermés. Les plus aventureux se laisseront même guider vers un rosé portugais.

Le Château d’Esclans a un nez très direct et frais sur des notes de fruits rouges finement acidulées et toastées. Très plaisant et ouvert. Un rosé doté d’une bonne longueur en bouche, à la fois frais et onctueux.
15 € les 75cl.
voir l’article original